Les Destinations de Julie
La liste de vie : un état d'esprit !
Accueil > Idées & réflexions > La liste de vie : un état d'esprit !

La liste de vie : un état d'esprit !

Publié le 25 mars 2018

Je vous propose ici un article à mi-chemin entre les voyages et la philosophie ! Vous connaissez peut-être déjà la "liste de vie" : aussi appelée "bucket list", ou encore "liste des choses à faire avant de mourir", c'est une technique de développement personnel qui consiste à lister ses rêves, et à faire en sorte de les réaliser. Sauter en parachute, voir le Grand Canyon, construire soi-même sa maison, apprendre à danser la salsa...

Davantage qu’une énumération d’objectifs, c’est surtout un état d’esprit : celui de vivre la vie qu’on a choisie. Etre acteur de sa propre existence, et non se laisser vivre passivement. Cette philosophie trouve beaucoup d’écho en moi, mais demeure malheureusement un peu en marge de notre société : difficile de sortir du moule qui dit que l’on doit se marier, avoir un CDI, deux marmots et attendre toute l’année les vacances d’été... Pourtant, chacun devrait chercher le bonheur, peu importe le chemin qu’il emprunte. C’est l’idée sur laquelle repose la liste de vie : il ne tient qu’à nous d’agir pour réaliser nos rêves, et ainsi avoir la vie que l’on souhaite.

Comment s’y prendre ?

Ecrire sa liste de vie revient à réfléchir à ce qui est vraiment important pour soi : de quelles façons aurez-vous l’impression d’avoir réussi votre vie ? C’est un guide de vie, pour ne pas oublier quels sont vos objectifs.

Concrètement, prenez du papier et un stylo, et notez toutes les choses qui vous passent par la tête : vos plus grands souhaits, vos désirs secrets, les rêves refoulés parce que "ce n’est pas sérieux"... Soyez précis, sincère, et notez seulement des choses sur lesquelles vous pouvez agir.

1re étape : du papier et un crayon !

Cette première étape de brainstorming doit être suivie d’une phase d’épuration. Avez-vous vraiment envie de réaliser tout ce qui est sur cette liste ? Conserve-t-elle une certaine cohérence ?

Tentez ensuite de regrouper vos éléments dans des thématiques : famille, voyages, sport, expériences, matériel, corps, engagement, carrière... Pour la présentation, c’est à vous de voir : un joli carnet noir, un tableur Excel, une carte heuristique…

J'ai écrit ma première liste il y a six ans, et sa forme et son contenu ont beaucoup évolué depuis. Loin d'être figée, une bucket-list se travaille, se peaufine...

Les erreurs à ne pas commettre

Erreur n° 1 : noter trop de choses insignifiantes

La plus grande difficulté que j’ai rencontrée est de faire la différence entre les petites choses que je rêvais de faire ou d’acheter, et celles qui étaient suffisamment importantes pour figurer sur ma liste de vie. Pour réussir, je me suis posée certaines questions. Est-ce vraiment une priorité à accomplir dans ma vie ? Cela fait-il suffisamment longtemps que je souhaite cela, pour être certaine que ce n’est pas une lubie passagère ?

Attention, ce qui compte, c’est l’importance que cela a pour vous, et non celle que cela peut paraitre de l’extérieur. Par exemple, j’ai toujours rêvé d’avoir un babygros pour adulte avec les pieds ! Cet item figure dans ma liste de vie, car bien que cela puisse sembler futile (cela vous a fait sourire, pas vrai ?), c’est un souhait que j’ai depuis très longtemps et qui me définit. A l’inverse, j’ai décidé de retirer de ma liste la plongée à la Grande Barrière de Corail, car j’ai compris qu’elle faisait partie des nombreuses choses que j’aimerais faire, sans être une priorité.

Babygros

Source : Amazon

Les envies que j’ai, mais qui ne sont pas assez importantes pour figurer sur ma liste de vie, sont notées ailleurs, dans les marque-pages de mon navigateur par exemple. Certains blogueurs parlent de "liste-tampon", parallèle à la liste de vie. Une envie dont l’importance grandit au fil du temps peut finir par intégrer ma bucket list.

Erreur n° 2 : noter trop peu de choses

Je ne suis pas non plus partisante des listes qui tombent dans l’excès inverse : noter uniquement les objectifs de vie profonds. Nos buts ultimes se comptent la plupart du temps sur les doigts d’une main, mais il serait dommage de s’arrêter là ! Nous avons assez d’une vie pour nourrir moult ambitions et accomplir de nombreuses choses, vous ne croyez pas ? 😃

Erreur n° 3 : ne pas se projeter dans l’avenir

Autre erreur courante : ne pas se projeter dans le futur. Vous devez avoir l’intention de mettre toute l’énergie et tout l’argent nécessaire pour réaliser chacun des souhaits que vous écrivez ; sinon, c’est qu’ils n’ont pas leur place dans votre liste de vie. "Publier un livre", "Ecrire une thèse" ou "Gagner 5 000 € par mois" font partie des items que l’on voit beaucoup sur le web, alors que peu de personnes sont prêtes à s’impliquer suffisamment pour y parvenir. Pratiquant la course à pied depuis longtemps, j’avais moi-même noté "courir un marathon" sur ma première bucket-list. Et puis j’ai compris que je n’avais pas l'intention de me mettre au régime protéiné et de faire 4 sorties hebdomadaires pendant des années pour tenter cet exploit. La liste de vie est une démarche active, pas des paroles en l’air tels les bonnes résolutions de début d’année !

Erreur n° 4 : faire sa liste en fonction des autres

Les éléments que vous citez dans votre bucket-list doivent vous faire plaisir à vous. N’y notez rien que vous ne feriez uniquement pour dire "je l’ai fait". Monter au sommet de l’Everest, pourquoi pas, mais vous êtes sûr que vous le faites pour vous et pas pour épater les autres ? Vous êtes vraiment prêt à vous entrainer pendant des années pour y parvenir ?

Conclusion

En définitive, voici les critères auxquels doivent répondre chaque souhait de votre liste de vie pour pouvoir y figurer :

  • C’est quelque-chose que je veux absolument faire avant de mourir
  • Cela fait suffisamment longtemps que je souhaite cela, pour être certain que c'est très important pour moi
  • Je suis prêt à engager toute l’énergie nécessaire pour y parvenir
  • Je veux le faire pour moi-même, et pas pour montrer aux autres que je l’ai fait

Et les voyages dans tout ça ?

J’y arrive ! Vous l’aurez deviné, si vous êtes baroudeur dans l’âme, les voyages auront forcément une place importante dans votre liste de vie ! Mais il n’est pas facile de distinguer les centaines de lieux dont on a entendu parler et ceux que l’on veut absolument voir. Pour y arriver, je me suis créée une sorte d’application où j’épingle toutes les idées de voyages que je déniche dans les magazines ou sur le web. Seuls les lieux et les expériences qui ont une place très importante dans mon coeur figurent dans ma liste de vie, ce qui constitue déjà une cinquantaine d’éléments 😊. Voici un petit extrait :

  • Partir à l'aventure autour du monde pendant un an ou deux
  • Choisir ma destination de vacances au hasard, en lançant une flèche sur une mappemonde ou en posant le doigt sur un globe en mouvement
  • Assister à une grande marée en Bretagne
  • Voir Ploumanac’h
  • Visiter les châteaux de la Loire
  • Faire la grande descente de 60 km des gorges de l’Ardèche en canoë
  • Skier dans un grand domaine des Alpes du Nord
  • Faire un road-trip dans les fjords de Norvège
  • Visiter la Laponie en hiver
  • Faire un pèlerinage sur les lieux de tournage de Harry Potter au Royaume-Uni
  • Faire un road-trip en Islande
  • Faire un footing dans Central Park comme dans les films
  • Faire une croisière au Pôle Nord
  • Aller en Polynésie
  • Voir le désert de sel d’Uyuni
  • Faire une descente de ski hors-piste accompagné, idéalement la Vallée Blanche
  • Faire une randonnée sur un glacier
  • Faire un trek en montagne en autonomie pendant plusieurs jours
  • Faire un sauna traditionnel dans un pays nordique, puis me rouler dans la neige ou me jeter dans l’eau glacée
  • Me baigner dans une source chaude naturelle sauvage
  • Voir un désert
  • Voir un champ de lavande en fleurs
  • Voir une aurore boréale ou australe
  • Commander quelque-chose au room service de mon hôtel
  • Voir des phoques dans leur milieu naturel
  • Dormir dans un lit rond
  • Dormir dans une cabane dans les arbres
  • Dormir dans un bungalow sur pilotis à Bora Bora
  • Dormir dans un hôtel 5 étoiles
  • Faire du camping sauvage
Skier aux Arcs, le deuxième plus grand domaine skiable relié au monde : un rêve d'enfant !

Skier aux Arcs, le deuxième plus grand domaine skiable relié au monde : un rêve d'enfant !

Maintenant, à vous de jouer ! Et n’oubliez pas : le but est d’adopter une philosophie de vie, pas de s’injecter du rêve pendant quelques jours avant de ranger sa liste dans un placard !

Vous avez aimé cet article ?

Pensez à partager, épingler, commenter :
c'est ma meilleure récompense ! Clin d'oeil

Nouveaux articles
Vercors est
28 octobre 2018
Plateau de l'Aubrac
23 septembre 2018
Majorque
8 juillet 2018
Que faire avec ses photos de voyage ?
21 mai 2018
Vercors ouest
22 avril 2018
La liste de vie : un état d'esprit !
25 mars 2018

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !