Les Destinations de Julie
Huahine

Huahine

Visite en juin 2015

Huahine a été l’île préférée de mon voyage ! Sauvage et authentique, elle est relativement préservée du tourisme de masse. Les habitants sont chaleureux et les paysages ravissants. Pourtant, notre agence de voyage nous avait déconseillé d’y rester plus de trois nuits : il y a effectivement peu d’excursions organisées et de loisirs bling-bling comme sur les autres îles ! Mais il y a plein de jolies balades et de coins isolés à découvrir ; mon mari et moi y serions bien restés une semaine entière 😊.

Vue de Huahine depuis l'avion

Prévoyez au moins une journée pour découvrir la grande île et une autre pour la petite île. Le mieux est de louer un scooter, dont les tarifs sont très abordables. Tous les lieux sont accessibles en deux-roues, qui a aussi l’avantage de faire profiter du grand air ! J'ai loué le mien à la pension Fare Maeva, qui pratique le tarif de 5 000 XPF par jour, et vient vous chercher sur votre lieu de gîte. Non loin de la pension, le bureau de poste jaune vif de Fare mérite un coup d'oeil !

Vue de Raiatea depuis le Fare Maeva Bureau de poste de Fare

Tout d’abord, petit tour d’horizon des points d’intérêt de Huahine Nui. Le mont Tapu dévoile un extraordinaire panorama sur les motus : c’est la plus belle chose que j’ai vue en Polynésie ! Etymologiquement, tapu signifie interdit ; selon les légendes locales, des esprits à ne pas déranger seraient présents là-haut. Coïncidence ou mythe avéré, ma visite a été suivie d’une poisse monumentale qui a duré plusieurs mois ☹️ ! Mais rien ne saurait me faire regretter la découverte de cet endroit magique ! Le départ de la randonnée se fait à Maeva, au pied de la grande antenne rouge et blanche ; on y grimpe par une route très escarpée (un scooter peut être garé en haut, mais pas une voiture). Il faut ensuite se faufiler à droite de la clôture d’enceinte de l’antenne, et suivre le chemin qui monte. L’ascension demande une heure, sur une pente à 50 % : un exercice très difficile compte tenu de la chaleur !

Montée au mont Tapu Vue du lac de Fauna Nui depuis le mont Tapu Montée au mont Tapu Vue depuis le  mont Tapu Mont Tapu Vue depuis le mont Tapu
Vue depuis le  mont Tapu

Les bords du lac salé de Fauna Nui sont particulièrement jolis, tout comme les maraes de Maeva qui y sont érigés. Dans l’étroit chenal qui relie le lac à la mer, se dressent des pièges à poissons.

Lac de Fauna Nui Lac de Fauna Nui
Maraes de Maeva Lac de Fauna Nui Pièges à poissons du lac de Fauna Nui

Une route traverse le chenal et rejoint l’ancien hôtel Sofitel. La plage tout au bout y est très belle. En face, nagez jusqu’au motu Mahare, un bout de terre désert et recouvert de cocotiers, où vous pourrez jouer aux robinsons 😊.

Plage de l'ancien Sofitel Motu Mahare Motu Mahare

Les anguilles sacrées de Faie sont une étape incontournable de Huahine. Elles sont des dizaines à se cacher sous un muret, dans trente centimètres d’eau. Leurs yeux bleus brillants et les ondulations de leur corps sont impressionnants. Certaines doivent bien mesurer 1m50 ! Si vous êtes courageux, vous pouvez mettre les pieds dans l’eau sans crainte et même les toucher.

Anguilles sacrées de Faie

Depuis la marina de Faie, une pirogue vous mène gratuitement à la ferme perlière de Huahine (site internet). On vous y explique le processus de formation des perles et vous pouvez évidemment en acheter. C’est ici que j’ai fait toutes mes emplettes, étant ravie de me les procurer directement chez les producteurs, et de pouvoir les choisir avant qu’elles soient montées sur un bijou. Le montage reste artisanal (tige pas tout à fait droite, colle qui déborde…), mais cela fait aussi partie du charme !

Ferme perlière Ferme perlière
Ferme perlière Ferme perlière Ferme perlière
Fleurs de tiare Huîtres

La route du belvédère est la plus raide de Huahine et la montée à deux sur un scooter est un peu difficile ! En haut, on bénéficie d’une belle vue sur la baie de Maroe, dont les rivages sont également enchanteurs.

Vue sur la baie de Maroe depuis le belvédère Baie de Maroe Baie de Maroe

Place à Huahine Iti ! Sur le pourtour ouest de la baie de Bourayne, une jolie voie laisse entrevoir des paysages exotiques. Tout au bout, quand la route se transforme en chemin de terre, de toutes petites criques de sable blanc apparaissent !

Baie de Bourayne Baie de Bourayne Baie de Bourayne

Au sud de la petite île, le marae Anini est implanté au cœur d’une cocoteraie. Les plages alentour sont bordées d’une végétation luxuriante et forment un tableau idyllique complètement désert !

Plage à côté du marae Anini Plage à côté du marae Anini Bernard l'Hermite
Marae Anini Plage à côté du marae Anini
Noix de coco Plage à côté du marae Anini Plage à côté du marae Anini

Côté excursion, j’ai participé à une journée en pirogue avec Poe : un merveilleux souvenir ! Au programme : un arrêt à la ferme perlière, une visite aux anguilles sacrées de Faie, du snorkeling dans un jardin de corail, un cours de danse tahitienne, une démonstration de tressage de panier et un pique-nique divin les pieds dans l’eau ! L’ambiance à bord était super et les explications sur la culture polynésienne nombreuses.

Excursion en pirogue avec Poe Excursion en pirogue avec Poe Excursion en pirogue avec Poe Excursion en pirogue avec Poe Excursion en pirogue avec Poe – Préparation du poisson cru au lait de coco Crabe
Icône restaurantà table !

De petites roulottes où l’on mange très bien sont installées au centre de Fare. C’est aussi là que vous trouverez le seul supermarché de l’île.

Roulottes à Fare
Icône hôtelHébergement

J’ai posé mes valises à la pension Tupuna. J’avais vu sur internet qu’elle jouissait d’une excellente réputation, et à juste titre ! Il s’agit d’une affaire familiale, à l’ambiance décontractée et où l’on apprécie le contact avec les gérants. Les bungalows ne sont que quelques-uns, construits de manière traditionnelle et disséminés dans un jardin tropical qui borde la baie de Bourayne. Pas de serrure sur les portes et une salle de bain semi-extérieure : un décor pittoresque que j’ai adoré, malgré l’obligation de partager sa chambre avec les petites bêtes… La plage de la pension est superbe et, au large, les amateurs de snorkeling iront observer les poissons dans le profond cratère sous-marin. Quant à la cuisine de Franck, elle est délicieuse, copieuse et locale : tout ce que l’on peut souhaiter ! Enfin, à l’instar du reste, le petit-déjeuner est simple et authentique : de délicieux fruits exotiques produits sur place et du pain coco ! Retrouvez plus d'infos sur les logements en Polynésie sur cette page.

Pension Tupuna Pension Tupuna Pension Tupuna – Dîner Pension Tupuna – Vue sur la baie de Bourayne Pension Tupuna Pension Tupuna Geiko Pension Tupuna – Dîner Pension Tupuna – Vue sur la baie de Bourayne Pension Tupuna Pension Tupuna Pension Tupuna – Petit-déjeuner Pension Tupuna – Dîner
Pension Tupuna – Vue sur la baie de Bourayne Crabe
Carte des destinations

Vous avez aimé cet article ?

Pensez à partager, épingler, commenter :
c'est ma meilleure récompense ! Clin d'oeil

Nouveaux articles
Vercors est
28 octobre 2018
Plateau de l'Aubrac
23 septembre 2018
Majorque
8 juillet 2018
Que faire avec ses photos de voyage ?
21 mai 2018
Vercors ouest
22 avril 2018
La liste de vie : un état d'esprit !
25 mars 2018

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !