Les Destinations de Julie
Paris partie 1/2
Accueil > France > Paris partie 1/2

Paris partie 1/2

Dernière visite en juin 2016

J’ai vécu 2 ans et demi en région parisienne et comme tout francilien, je vous dirai qu’il faut plusieurs années pour voir tout Paris ! J’en suis partie bien avant d’être arrivée au bout de ma to do list 😊. Voici ma sélection personnelle, entre incontournables et lieux insolites.

Les plus belles vues

Commençons par les lieux d’où vous aurez la plus belle vue sur la capitale ! En tête : la tour Montparnasse ! A 210 mètres d’altitude, la terrasse offre un merveilleux panorama à 380° sur les plus beaux monuments de Paris. Et au pied de la tour, on se sent tout petit !

Vue depuis la terrasse de la tour Montparnasse Tour Montparnasse Vue depuis la terrasse de la tour Montparnasse Vue depuis la terrasse de la tour Montparnasse Terrasse de la tour Montparnasse Vue depuis la terrasse de la tour Montparnasse

Je nomme à présent l’indétrônable tour Eiffel ! J’adore me promener dans Paris et la découvrir au loin au détour d’une rue. Si vous voulez y monter sans faire trois heures de queue, mieux vaut prendre les escaliers plutôt que les ascenseurs ; mais ces derniers sont un passage obligé pour accéder au sommet, qui offre le meilleur panorama.

Vue de la tour Eiffel depuis le pont de Bir-Hakeim Vue depuis la tour Eiffel Vue depuis la tour Eiffel
Tour Eiffel Vue depuis la tour Eiffel Vue de la tour Eiffel depuis le Champ-de-Mars Vue de la tour Eiffel depuis l'avenue du Président-Kennedy

On grimpe au sommet de l’Arc de Triomphe par un interminable escalier en colimaçon. En haut, selon la saison, la météo, et l’heure de la journée, la vue n’est jamais la même, mais l’avenue des Champs Elysées est toujours aussi jolie !

Vue depuis l'Arc de Triomphe Vue depuis l'Arc de Triomphe Arc de Triomphe Vue depuis l'Arc de Triomphe Arc de Triomphe Vue depuis l'Arc de Triomphe

Le toit des Galeries Lafayette est accessible gratuitement et offre un superbe tableau sur les toits de Paris, sur l’Opéra et sur la tour Eiffel. Pensez-y pour le coucher du soleil ! Le must ? Acheter quelques macarons chez Pierre Hermé avant de monter sur la terrasse 😊.

Vue depuis le toit des Galeries Lafayette Vue depuis le toit des Galeries Lafayette Vue depuis le toit des Galeries Lafayette
Vue depuis le toit des Galeries Lafayette Toit des Galeries Lafayette

On admire aussi les toits de Paris du haut de la butte Montmartre, point culminant de la capitale, avec ses 130 mètres d''altitude.

Sacré-Coeur Vue depuis la butte Montmartre Vue depuis la butte Montmartre Vue depuis la butte Montmartre Sacré-Coeur

Il est possible de monter au sommet de la cathédrale Notre-Dame, sous l’œil attentif des gargouilles de pierre. Préférez une visite avant la fin de matinée pour éviter la queue. Au pied de l’édifice, vous verrez le point zéro des routes de France, matérialisé par une dalle circulaire.

Cathédrale Notre-Dame Vue depuis la cathédrale Notre-Dame Vue depuis la cathédrale Notre-Dame Vue depuis la cathédrale Notre-Dame
Cathédrale Notre-Dame Point zéro des routes de France

La terrasse de l’Institut du monde arabe, à laquelle on monte gratuitement, dévoile un bel horizon sur l’île de la Cité et Notre-Dame.

Institut du monde arabe Vue depuis l'institut du monde arabe Vue depuis l'institut du monde arabe

Le Centre Pompidou est souvent cité pour la vue qu’il offre à son sommet, mais les toits ne sont visibles qu’à travers des vitres noircies par le temps, et sur un angle étroit. Quant aux expositions, je ne me prononcerai pas dessus, car ce n’est pas trop ma tasse de thé 😊.

Centre Pompidou Centre Pompidou Vue depuis le centre Pompidou

Au cœur du parc André-Citroën, j’ai tenté plusieurs fois de monter au Ballon de Paris, qui promet une vue spectaculaire. Mais les conditions météorologiques l’ont empêché à chaque fois de voler et, malgré beaucoup d’attente et des entrées déjà payées, je ne suis jamais parvenue à faire cette activité, qui semble très aléatoire…

Les musées

Les musées, ce n’est pas spécialement mon truc… Mais à Paris, on en trouve de toutes sortes et surtout de très amusants ! A commencer par le musée de l’érotisme, qui expose des centaines d’œuvres d’art érotique : sculptures de phallus, photographies, peintures relatives à la fertilité… Comptez une heure de visite.

Grand incontournable de la capitale, le musée Grévin présente une collection étonnante de statues de cire. J’ai aimé que les personnages soient mis en scène comme si l’on pouvait "taper la causette" avec eux : ils sont assis à la terrasse d’un café, dans le fauteuil d’un théâtre… Une découverte sympathique, mais un peu chère pour seulement 1h15 de visite (24,50 €).

Musée Grévin Musée Grévin Musée Grévin
Musée Grévin Musée Grévin
Musée Grévin

La visite du musée des égouts de Paris est intéressante, bien que les panneaux nécessiteraient un petit rafraîchissement… Le parcours est aménagé juste au-dessus des égouts : insolite mais puant !

Musée des égouts

Accolée à l’église du Val-de-Grâce, le musée du service de Santé des Armées s'avère un lieu peu fréquenté et passionnant. On y apprend l’usage de la médecine pendant les différentes guerres, on y découvre les énormes seringues servant jadis à la vaccination…

Eglise du Val-de-Grâce Eglise du Val-de-Grâce Musée du service de Santé des Armées
Musée du service de Santé des Armées Musée du service de Santé des Armées

La visite de la Cité des Sciences et de l'Industrie m’a laissée plutôt perplexe. La multiplicité des ateliers et l’insuffisante signalisation m'ont donné une impression de lieu "brouillon". Je n’ai pas réussi à m’intéresser aux contenus…

Quant au Muséum national d'histoire naturelle, il est composé de plusieurs bâtiments éparpillés dans Paris. En bordure du jardin des Plantes, la Grande Galerie de l’Evolution ne contient pas moins de 7000 spécimens d’animaux : insectes, crustacés, mammifères, cétacés… Et pour les amateurs d’os, 650 squelettes sont réunis à la Galerie d'Anatomie comparée et de Paléontologie, qui abrite aussi une reproduction des ossements de Lucy.

Grande Galerie de l’Evolution Grande Galerie de l’Evolution Galerie d'Anatomie comparée et de Paléontologie
Galerie d'Anatomie comparée et de Paléontologie Galerie d'Anatomie comparée et de Paléontologie

Je termine par le fameux musée du Louvre. Les connaisseurs vous diront qu’il faut une semaine pour le parcourir dans son entier. Bien que je ne me passionne pas pour ce genre d’endroit, il faut avouer que le travail réalisé pour rassembler ces milliers de pièces historiques de toutes les époques est impressionnant.

Musée du Louvre Musée du Louvre Musée du Louvre Musée du Louvre – Joconde Musée du Louvre Musée du Louvre Musée du Louvre

Les visites

Paris déborde aussi de visites en tout genre. La découverte de l’aquarium de Paris m’a déçue. 20,50 € pour une heure de découverte maussade...

Aquarium de Paris Aquarium de Paris Aquarium de Paris

Impression mitigée également concernant le Grand Rex. Les étoiles du Grand Rex sont un parcours interactif de 40 minutes qui coûte 11 €. Des animations permettent à chacun de s’essayer à la figuration et au doublage de voix, mais tout cela dans une ambiance un peu trop enfantine. Un incident technique m’a empêchée de voir le film prévu dans la grande salle (sans dédommagement) et j’ai donc testé la petite salle, bien moins confortable que d’autres cinémas parisiens (j’ai un faible pour le mk2 bibliothèque). La 3D est cependant de très bonne qualité.

Des centaines de sépultures s'alignent dans l'immense cimetière du Père Lachaise. Le site web est très pratique pour repérer les tombes célèbres. Comptez au moins 2 heures de balade.

Cimetière du Père Lachaise Cimetière du Père Lachaise Cimetière du Père Lachaise Cimetière du Père Lachaise

Inauguré pour l’exposition universelle de 1900, le métropolitain représente aujourd’hui un emblème parisien. La densité de son réseau est unique au monde : aucun lieu de Paris n'est à plus de 500 mètres d’une bouche de métro. Arts et Métiers, Bastille, Concorde ou encore Bir-Hakeim font partie des plus belles stations. L’association ADEMAS organise des promenades d’une demi-journée à pied dans le métro. Ce sont des passionnés qui vous racontent l’histoire de l’aménagement des lignes, les méthodes de construction, vous montrent les stations-fantômes et les voies de test. Une expérience passionnante, après laquelle vous ne verrez plus vos voyages en métro de la même façon 😊 !

Station de métro Concorde Visite du métro avec ADEMAS Station de métro Arts et Métiers

Toujours sous terre, mais cette fois-ci dans les sous-sols de la gare de l’Est, l’Association française des amis des chemins de fer (AFAC) a créé un beau réseau de voies ferrées miniatures, ouvert gratuitement au public. Des passionnés y manient les aiguillages avec sérieux, les trains sillonnant les décors soignés. L’accès se fait par le parking : mieux vaut téléphoner pour se faire guider !

Trains miniatures de la gare de l'Est Trains miniatures de la gare de l'Est Trains miniatures de la gare de l'Est Trains miniatures de la gare de l'Est Trains miniatures de la gare de l'Est

Les monuments

Edifices religieux ou bâtiments publics, les monuments parisiens à découvrir sont nombreux, qu’ils nécessitent juste un coup d’œil ou se visitent longuement. Parmi les constructions que j’ai pris plaisir à observer, je citerais en vrac la tour Saint-Jacques, La Madeleine, l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, l'église Saint-Sulpice, l’Assemblée Nationale, la Banque de France, l’hôtel des Invalides, ou encore l’impressionnant Trocadéro.

Tour Saint-Jacques Hôtel des Invalides Vélos Eglise Saint-Germain-l’Auxerrois Eglise Saint-Sulpice Trocadéro

Accolée au Palais de Justice, la Sainte-Chapelle est une œuvre coquette, dont l’intérieur est entièrement recouvert de vitraux multicolores.

Sainte-Chapelle Sainte-Chapelle Sainte-Chapelle Sainte-Chapelle

Restauré récemment, le Panthéon demeure un édifice impressionnant. J'ai été médusée par la beauté de la coupole, au centre de laquelle balance le célèbre pendule de Foucault. Les tombes de personnes célèbres qui y sont exposées en font un lieu empreint de gravité.

Panthéon Panthéon Panthéon
Panthéon Panthéon Panthéon

Les quartiers, les rues et les places

L’essence de Paris est perceptible partout, mais chaque quartier a sa propre ambiance. Vous devez voir au moins une fois le folklore de Pigalle et de ses sexshops !

Pigalle Moulin Rouge Pigalle

Repère des artistes, Montmartre a longtemps été un village à l’extérieur de Paris, ce qui explique que cet endroit conserve une culture bien à lui encore aujourd’hui. J’aime me balader au hasard des rues étroites et voir apparaître les courbes du Sacré-Cœur, ou l’ombre du moulin de la Galette. Sur la place du Tertre, des dessinateurs vous dressent le portrait au son des accordéons. La station de métro des Abbesses est la plus profonde de Paris et en sortir demande de l’endurance : l’escalier semble interminable ! Juste à côté, le mur des "Je t’aime" décline l’amour en 250 langues. Quant au cimetière de Montmartre, on le visite pour les tombes de personnes célèbres qu’il enferme, comme Dalida.

Sacré-Coeur Sacré-Coeur Moulin de la Galette Montmartre Montmartre Mur des 'Je t’aime' Mur des 'Je t’aime'

Tout aussi connus, les passages couverts de Paris sont animés et ornés de petites boutiques bobos. Les plus jolis d’entre eux sont pour moi la galerie Vivienne, le passage des Panoramas, le passage Jouffroy et le passage Verdeau. Moins peuplés, la cour Damoye et le passage Lhomme sont très mignons.

Passage Lhomme Passage Verdeau Passage Sainte-Anne Galerie Vivienne Cour Damoye Passage des Panoramas
Passage Jouffroy Passage des Princes

Le quartier historique du Marais est un endroit branché, aux rues pavées et aux anciens hôtels particuliers. Parmi les indétrônables : la rue des Rosiers, l’hôtel Sully, la place des Vosges, ou encore l’hôtel de ville.

Hôtel de ville Hôtel de ville Place des Vosges Artiste de rue Rue des Rosiers Hôtel Sully Eglise Saint-Paul-Saint-Louis Hôtel Sully

Sur la rive gauche, le quartier latin a pour coeur la Sorbonne. Le soir, les étudiants se massent autour de la festive place Contrescarpe. Biscornue et bourrée d’animation, la rue Mouffetard est pour moi l’incarnation du cliché parisien visible dans tous les films 😊 ! En dehors des sentiers battus, on remarque les arènes de Lutèce : l’un des deux uniques témoignages de la période gallo-romaine encore visibles à Paris.

Rue Mouffetard Arènes de Lutèce Place de la Contrescarpe Fontaine Saint-Michel

Certains lieux ont une valeur historique importante, comme la place des Victoires, celle de la République, ou de la Bastille.

Place de la Concorde Place de la République
Place des Victoires

Assise sur les marches de la Grande-Arche, je me suis sentie toute petite face aux immenses gratte-ciels du quartier de La Défense. L’accès au toit de la structure est malheureusement fermé depuis plusieurs années.

La Défense Grande-Arche de La Défense

Tout ce que j'ai à raconter ne tenant pas dans ce seul article, retrouvez la suite de mes bavardages dans la partie 2/2. Au programme : les parcs et jardins, les quais de Seine, les évènements parisiens et tous les bons plans pour casser la croûte !

Carte des destinations

Vous avez aimé cet article ?

Pensez à partager, épingler, commenter :
c'est ma meilleure récompense ! Clin d'oeil

Nouveaux articles
Vercors est
28 octobre 2018
Plateau de l'Aubrac
23 septembre 2018
Majorque
8 juillet 2018
Que faire avec ses photos de voyage ?
21 mai 2018
Vercors ouest
22 avril 2018
La liste de vie : un état d'esprit !
25 mars 2018

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !