Les Destinations de Julie
Pralognan-la-Vanoise
Accueil > France > Pralognan-la-Vanoise

Pralognan-la-Vanoise

Dernière visite en juin 2017

"Que la montagne est belle 🎵"… Les paroles de Jean Ferrat résonnent en moi à chaque fois que je reviens dans les Alpes. Une chanson nostalgique d’une époque où l’on avait des plaisirs simples : manger du fromage de chèvre et admirer la nature ; précisément ce que je viens chercher à cette altitude !

C’est à la fin de l’été dernier que j’ai découvert Pralognan, blottie au pied des glaciers du parc national de la Vanoise, au fond de la vallée de la Tarentaise. Noyés dans un épais brouillard et tapis sous les premières neiges de la saison, les sommets prenaient un air mystérieux, mais je n’y voyais pas grand-chose. Je me suis alors promis d’y revenir au printemps, lorsque la météo serait moins capricieuse. Moi qui adore appréhender les mêmes lieux à différentes saisons, j’ai été émerveillée par le contraste entre mes deux visites, passant des alpages marrons aux paysages verdoyants. Voici des idées, des adresses et des tracés de rando, pour partir à la découverte de ce coin de France...

Le village

"Praz lognan" signifie "pré éloigné". Difficile d’accès, elle fut longtemps utilisée que pour l’alpage, avant de devenir habitat permanent au XIIe siècle. Berceau de l’alpinisme, Pralognan deviendra une destination emblématique de la montagne française, que les autorités protègent grâce à l’interdiction de nouvelles constructions.

Village de Pralognan-la-Vanoise (septembre 2016) Village de Pralognan-la-Vanoise (juin 2017)

Entre mi-juin et fin août, on y trouve plein de petits commerces et de services, qui en font une station animée, où on aime flâner après une journée de randonnée. En septembre, en revanche, il n’y avait plus trace de vie…

Cascade de la Fraîche

Sur les hauteurs du village, la cascade de la Fraîche est une belle chute d’eau, surmontée par une effrayante via ferrata ! On y accède soit par le sud, au-dessus du camping Le Chamois, soit par le nord, un lacet avant d’arriver au hameau des Fontanettes.

Cascade de la Fraîche Via Ferrata de la cascade de la Fraîche

Mont Bochor

La meilleure vue sur Pralognan se trouve en haut du mont Bochor, qui fait partie du domaine skiable et auquel on peut grimper en téléphérique. Des panneaux explicatifs et plusieurs points de vue jalonnent un sentier de découverte d’environ une heure.

Sentier découverte du Mont Bochor – Vue sur Pralognan Sentier découverte du Mont Bochor Sentier découverte du Mont Bochor Sentier découverte du Mont Bochor

En grimpant un peu sur les pistes de ski, j’ai trouvé un spot parfait pour comprendre le cheminement de la rando jusqu’au col de la Vanoise que j’avais entreprise la veille, et dont je parlerai un peu plus loin. On voit la Grande Casse, l'aiguille de la Vanoise et le Moriond.

La Grande Casse depuis le mont Bochor

Les Prioux

A peine quelques maisons forment le pittoresque hameau des Prioux. Habitats temporaires aux toits de lauze, ils abritaient hommes et bêtes pendant les transhumances, deux fois par an.

Les Prioux

Les Prioux se nichent dans la vallée de la Chavière, un superbe coin de nature aux décors sylvestres, où l’on entend tinter les cloches des vaches et dévaler le torrent depuis les glaciers. Je me suis garée au peu au sud des Prioux, avant de suivre le sentier en direction de Pralognan, une paisible balade de 4 km.

Sentier dans la vallée de la Chavière
Sentier dans la vallée de la Chavière Sentier dans la vallée de la Chavière Sentier dans la vallée de la Chavière
Sentier dans la vallée de la Chavière Sentier dans la vallée de la Chavière
Sentier dans la vallée de la Chavière Sentier dans la vallée de la Chavière Sentier dans la vallée de la Chavière

Jolis paysages également sur la route qui relie Pralognan aux Prioux…

Route entre Pralognan et Les Prioux
Route entre Pralognan et Les Prioux Route entre Pralognan et Les Prioux Route entre Pralognan et Les Prioux

Randonnée du col de la Vanoise

Le parc national de la Vanoise, dont Pralognan est l’une des portes d’entrées, est un exceptionnel terrain de jeu pour les randonneurs. Pas moins de 107 sommets dépassent les 3 000 mètres d’altitude, formant un somptueux décor de haute montagne où subsistent de nombreux glaciers. Pas facile de choisir parmi cette moultitude d’itinéraires à pied…

Un matin de septembre 2016, je suis sortie de ma tente en découvrant que les premiers flocons de neige avaient recouvert le massif de la Vanoise pendant la nuit. Tant pis, je décidai quand même d’enfiler mes chaussures de rando, direction le lac des Vaches. Ce fut une balade étonnante, partagée entre la frustration de ne faire que deviner les crêts autour, et l’émotion d’être immergée dans cette étrange ambiance. Neuf mois plus tard, aux beaux jours, j’ai repris la direction du lac des vaches, poursuivant cette fois-ci jusqu’au col de la Vanoise et redescendant par le cirque de l’Arcelin, l'un des itinéraires les plus mythiques du parc national. Voilà le topo de cette magnifique échappée.

Se garer aux Fontanettes et suivre le GR le long des pistes de ski, jusqu’au refuge des Barmettes.

Randonnée du col de la Vanoise – Le long des pistes de ski (juin 2017)
Randonnée du col de la Vanoise – Refuge des Barmettes (septembre 2016) Randonnée du col de la Vanoise – Refuge des Barmettes (juin 2017)

On emprunte ensuite la route du sel et des fromages, un sentier empreint d’histoire et long de 27 km, qui relie la Tarentaise avec la Vanoise depuis plus de 3 000 ans. Au XVIIIe siècle, c’était un passage obligé pour les mules et muletiers, qui portaient le sel de Moutiers et le beaufort jusqu’en Italie.

Randonnée du col de la Vanoise – Route du sel et des fromages (septembre 2016) Randonnée du col de la Vanoise – Route du sel et des fromages (juin 2017)

L’itinéraire grimpe dans le vallon de la Glière.

Randonnée du col de la Vanoise – Vallon de la Glière (juin 2017)
Randonnée du col de la Vanoise – Vallon de la Glière (septembre 2016) Randonnée du col de la Vanoise – Vallon de la Glière (juin 2017)
Randonnée du col de la Vanoise – Vallon de la Glière (septembre 2016) Randonnée du col de la Vanoise – Vallon de la Glière (juin 2017)

Puis on arrive au lac des Vaches, au centre duquel des dalles en pierre permettent de traverser à gué.

Randonnée du col de la Vanoise – Arrivée vers le lac des Vaches (septembre 2016) Randonnée du col de la Vanoise – Arrivée vers le lac des Vaches (juin 2017)
Randonnée du col de la Vanoise – Lac des Vaches (septembre 2016) Randonnée du col de la Vanoise – Lac des Vaches (juin 2017)

Le sentier devient rocailleux, contourne l’aiguille de la Vanoise et passe sous la Grande Casse, point culminant du massif (3 855 m.).

Randonnée du col de la Vanoise – Lac des Vaches vu d'en haut Randonnée du col de la Vanoise – Entre le lac des Vaches et le lac Long Randonnée du col de la Vanoise – Entre le lac des Vaches et le lac Long

Se dessinent ensuite le lac Long, et enfin le col de la Vanoise (2 517 m.).

Randonnée du col de la Vanoise – Lac Long

J’ai ensuite choisi de poursuivre sur le plateau, longeant le lac rond et le lac du col de la Vanoise, en direction du refuge Entre-deux-Eaux.

Randonnée du col de la Vanoise – Lac Rond Randonnée du col de la Vanoise – Lac Rond
Randonnée du col de la Vanoise – Lac du col de la Vanoise Randonnée du col de la Vanoise – Lac du col de la Vanoise Randonnée du col de la Vanoise – Sur le plateau Randonnée du col de la Vanoise – Sur le plateau Randonnée du col de la Vanoise – Sur le plateau

Les marmottes, dodues et intrépides, se dandinaient par dizaines à quelques pas de moi ; je n’en avais jamais vues autant ! Elles s’écartaient à peine, si bien que je me suis souvent assise pour les observer et que j’ai pris pas mal de retard sur les horaires annoncées 😊.

Randonnée du col de la Vanoise – Marmotte Randonnée du col de la Vanoise – Marmotte Randonnée du col de la Vanoise – Marmotte
Randonnée du col de la Vanoise – Marmotte Randonnée du col de la Vanoise – Marmotte

J’ai aussi pu contempler des chamois, que ma présence n’avait pas l’air de perturber le moins du monde !

Randonnée du col de la Vanoise – Chamois
Randonnée du col de la Vanoise – Chamois Randonnée du col de la Vanoise – Chamois

J’ai fait demi-tour avant que le chemin ne redescende, à l’entrée du vallon de la Leisse, d’où l’on aperçoit la Grande Motte (3 653 mètres).

Randonnée du col de la Vanoise – Vallon de la Leisse, et au fond la Grande Motte

Après être retournée au refuge du col de la Vanoise, je rejoins le lac des Assiettes, à sec en ce mois de juin.

Randonnée du col de la Vanoise – Lac des Assiettes, et au fond la Grande Casse

Encore plusieurs heures de marche m’attendent. Je descends dans le cirque de l’Arcelin et passe sous la petite et la grande aiguille. En raison des torrents qui gonflent et rendent le passage périlleux, cet itinéraire est en principe déconseillé l’après-midi, il vaut mieux donc rentrer par le Moriond, mais j’ai fait ma têtue et ai dû mouiller mes chaussures !

Randonnée du col de la Vanoise – Descente par le cirque de l'Arcelin Randonnée du col de la Vanoise – Descente par le cirque de l'Arcelin Randonnée du col de la Vanoise – Descente par le cirque de l'Arcelin Randonnée du col de la Vanoise – Descente par le cirque de l'Arcelin Randonnée du col de la Vanoise – Dégradé de vert au gris dans le cirque de l'Arcelin Randonnée du col de la Vanoise – Descente par le cirque de l'Arcelin

Je retrouve ma voiture après 19 km et 10 heures de marche, largement rallongées à cause de mon incapacité à ne pas m’arrêter devant chaque marmotte. Cette boucle par le col de la Vanoise reste l’un de mes meilleurs souvenirs de rando en montagne. Des sommets vertigineux, des lacs, des torrents, des cascades, des glaciers, des alpages, de nombreux animaux sauvages… un fabuleux programme !

Randonnée du col d’Aussois et de la pointe de l’Observatoire

Cette fois-ci, départ du parking du Roc de la Pêche, au hameau des Prioux. Il faut d’abord marcher 45 minutes pour rejoindre la ferme du Ritort (vente directe de fromage et buvette), un tronçon commun à toutes les randos qui partent de ce secteur.

Randonnée du col d'Aussois – Sentier jusqu'à la ferme du Ritort Randonnée du col d'Aussois – Sentier jusqu'à la ferme du Ritort

Passer devant le chalet et rejoindre le sentier qui s’élève en lacets ; à partir de là, ça monte sec !

Randonnée du col d'Aussois – Montée au-dessus de la ferme du Ritord

On arrive sous le glacier de Rosoire, d’où s’écoule un torrent qu’il faut traverser en enlevant ses chaussures.

Randonnée du col d'Aussois – Sous le glacier de Rosoire

Après ce passage, le décor devient lunaire. Je m’engage dans un gigantesque pierrier, creusé par de nombreux ruisseaux qui dévalent depuis les névés. Pas de panneaux par ici, et difficile de repérer les cairns parmi cet océan de cailloux. Comme d’autres randonneurs, je perds la trace du sentier et m’épuise à grimper en plein milieu du pierrier…

Randonnée du col d'Aussois – Pierrier Randonnée du col d'Aussois – Pierrier Randonnée du col d'Aussois – Pierrier

Je finis par atteindre le col d’Aussois (2 916 m.), qui dévoile de l'autre côté la vallée de la Maurienne et le lac de Plan d’Amont.

Randonnée du col d'Aussois – Col d'Aussois Randonnée du col d'Aussois – Col d'Aussois Randonnée du col d'Aussois – Lac du Plan d'Amont vu depuis le col d'Aussois

Encore un petit effort pour rallier la pointe de l’Observatoire, 3 015 mètres, mon tout premier 3 000 mètres 👍 ! Je suis ébahie par le panorama qui se déploie à 360°.

Randonnée du col d'Aussois – Pointe de l'Observatoire Randonnée du col d'Aussois – Pointe de l'Observatoire Randonnée du col d'Aussois – Pointe de l'Observatoire et le lac Blanc en face

Descente par le même chemin. D’après les panneaux et les topos que j’ai étudiés, c’est une rando qui demande en principe 5 heures. Je ne sais pas comment je me suis débrouillée, mais j’en ai mis presque 9 !

Spa thermal de Bride-les-Bains

En cas de mauvais temps ou de flémingite aigüe, je vous suggère de descendre dans la vallée jusqu’au spa de Brides-les-Bains ! On y trouve jacuzzis, sauna et différents hammams, dans une ambiance cosy. Les bains à remous extérieurs avec vue sur les montagnes sont très chouettes, surtout lorsqu’il fait froid dehors. 35 € la demi-journée.

Icône restaurantà table !

En tête des spécialités savoyardes, les diots et les pormoniers (des saucisses vertes au chou et aux poireaux) sont à mijoter avec des oignons et du vin blanc, à griller au barbecue, ou à déguster séchées à l’apéro !

Vous trouverez à la fromagerie du Plan tout ce que vous pourriez avoir envie de goûter : du fromage évidemment, mais aussi du beurre, des yaourts, de la charcuterie, venant des producteurs du coin.

Fromagerie du Plan

Roi des fromages de Savoie, le beaufort est produit uniquement dans les vallées de la Maurienne, de la Tarentaise, en Beaufortain et dans le val d’Arly. Il se décline en trois sortes : le beaufort d’hiver a une pâte claire car les vaches sont nourries au foin ; le beaufort d’été est fabriqué quand les vaches sont à la pâture ; quant au beaufort d’alpage, il est produit à une altitude minimum de 1 500 m. avec le lait d’un seul troupeau.

Vente directe de chèvres fermiers à la chèvrerie de Chavière, tous les matins. On y trouve notamment de la tomme, du sérac, du fromage frais…

Chèvrerie de Chavière Chèvrerie de Chavière

Et pour l’apéro, un détour par la boutique de la liquoristerie de la Vanoise s'impose, afin d'acheter du génépi ou de la liqueur de fruits.

Liquoristerie de la Vanoise

Au restaurant La Bergerie, la raclette traditionnelle se déguste dans un chalet d’alpages, à la lumière des bougies. Une moitié de fromage fond devant le poêle à bois avant d’être raclée sur vos patates, le serveur répétant ses allers-retours tant qu’il vous reste des patates 😊. Et pour le dessert (ou le goûter), le pain perdu à la confiture de châtaignes est un régal !

Restaurant <em>La Bergerie</em> Restaurant <em>La Bergerie</em> Restaurant <em>La Bergerie</em>
Restaurant La Bergerie
Icône hôtelHébergement

J’ai planté ma tente au camping Le Parc Isertan, un lieu 3 étoiles qui dispose de sanitaires très bien entretenus et qui propose moult services (piscine, salle campeurs, etc.). Par contre, la proximité avec la machinerie bruyante de la piscine m’a dérangée pour dormir.

Camping <em>Le Parc Isertan</em>

Pour mon second séjour, je me suis tournée vers le camping Le Chamois ; un établissement simple et calme, comme je les préfère.

Camping <em>Le Chamois</em>
Carte des destinations

Vous avez aimé cet article ?

Pensez à partager, épingler, commenter :
c'est ma meilleure récompense ! Clin d'oeil

Nouveaux articles
Vercors est
28 octobre 2018
Plateau de l'Aubrac
23 septembre 2018
Majorque
8 juillet 2018
Que faire avec ses photos de voyage ?
21 mai 2018
Vercors ouest
22 avril 2018
La liste de vie : un état d'esprit !
25 mars 2018

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux !